Bodhgaya

Bodhgaya

Bodhgaya, est une ville indienne située dans l’État du Bihar, à une centaine de kilomètres au sud de Patna. La ville est célèbre pour être le lieu où Siddharta Gautama a atteint l’illumination et l’état de Bouddha.

Le site historique comporte un complexe bouddhiste, comprenant le temple de la Mahabodhi, avec le trône de diamant (appelé le Vajrasana) et l’arbre de la Bodhi (pipal ou ficus religiosa dit « figuier des pagodes »). Le site du temple de la Mahabodhi a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2002.

Les communautés bouddhistes du monde entier ont construit dans la ville des temples ou des monastères dans le style respectif de leur pays. On y trouve ainsi un monastère tibétain, un temple et un monastère thaï, des temples japonais, birmans, un temple et un monastère chinois.

L’ensemble du temple de la Mahabodhi constitue l’un des quatre lieux saints associés à la vie du Bouddha et notamment à son Éveil. Le premier temple a été érigé par l’empereur Asoka au IIIe siècle av. J.C., alors que le temple actuel date du Ve ou VIe siècle. C’est l’un des plus anciens temples bouddhistes en Inde qui soit toujours debout, et l’un des rares temples de la fin de la période Gupta construits entièrement en briques. Il subira aussi deux restaurations, la première par les Birmans au XIIIe siècle, puis une nouvelle par l’archéologue Alexander Cunningham en 1844.

Dans le contexte de l’histoire philosophique et culturelle, l’ensemble du temple de la Mahabodhi est d’une grande importance car il marque l’événement le plus important dans la vie du Bouddha, le moment où le prince Siddhârta atteint l’Eveil et devint Bouddha, un événement qui a marqué les croyances et la pensée humaine. Ce bien est maintenant vénéré comme le lieu le plus saint de pèlerinage bouddhiste dans le monde et considéré comme le berceau du bouddhisme dans l’histoire de l’humanité.

La croyance que le Bouddha a atteint l’Eveil dans ce lieu particulier est confirmée par la tradition et il est désormais appelé Bodh Gaya, c’est-à-dire valeur suprême du monde. Le lieu est documenté depuis l’époque de l’empereur Asoka qui a construit le premier temple en 260 av J.-C., quand fit de l’arbre de la Bodhi un lieu de culte, qui témoigne toujours de l’événement, ainsi que les différents éléments du bien (le Vajrasana, etc.). Les textes bouddhistes de tradition tant Theravadha que Mahayana font clairement référence à cet événement de l’éveil du Bouddha à Bodh Gaya. Partout dans le monde les bouddhistes vénèrent Bodh Gaya comme le lieu le plus saint de pèlerinage bouddhiste du monde. Cela confirme l’utilisation, la fonction, l’emplacement et la disposition de l’ensemble.

La valeur universelle exceptionnelle du bien s’exprime véritablement dans les éléments actuels. L’architecture du temple est demeurée essentiellement inchangée et suit la forme et la conception d’origine.

L’ensemble du temple de la Mahabodhi reçoit la visite continue de pèlerins venus du monde entier offrir leurs prières, participer à des cérémonies religieuses et méditer.

En mars, on peut voir les pèlerins et les moines passer des heures entières à attendre et ramasser les feuilles qui tombent de l’arbre de la Bohdi, afin de les ramener à la maison comme porte bonheur, voire les revendre à ceux qui n’ont pas eu la chance ou les moyens de faire le

 

 

Close Menu